L’infirme et l’orphelin

L’infirme et l’orphelin


La grande humanité de cet auteur se transpose dans ses écrits. Il voit les gens avec les yeux du cœur. Il ne porte pas de jugement, il cherche plutôt à comprendre. Il a conscience de la valeur de chacun et il sait l’encourager. Lire L’infirme et l’orphelin, c’est pénétrer à l’intérieur de l’âme humaine avec tous ses contrastes et toutes ses valeurs intrinsèques. Aux antipodes les uns des autres, les personnages sont malgré tout bien tissés serré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *