Les Germaines

Auteur(s) :
Diane St-Pierre
Date de publication :
25 octobre 2014
Nombre de pages :
174
ISBN :
978-2-924373-21-7

20,95 $

Comme tous mes romans, celui des Germaines est une histoire de fiction entremêlée d'un peu de vécu étant donné mon métier des sept dernières années comme préposée aux bénéficiaires.

Dans tous les métiers, on rencontre des gens avec différents caractères ou comportements face au quotidien. En les exagérant un peu, on imagine dans quel enfer on vivrait. Dans ce roman, ce sont des personnes âgées qui connaîtront l'enfer.

Catégories : ,

Description

Comme tous mes romans, celui des Germaines est une histoire de fiction entremêlée d’un peu de vécu étant donné mon métier des sept dernières années comme préposée aux bénéficiaires.

Dans tous les métiers, on rencontre des gens avec différents caractères ou comportements face au quotidien. En les exagérant un peu, on imagine dans quel enfer on vivrait. Dans ce roman, ce sont des personnes âgées qui connaîtront l’enfer.

Si vous voyez en vous une Germaine, c’est possible. Tout est possible. Une chose est certaine : ceux et celles qui, toute leur vie, ont possédé un certain contrôle sur tout ce qui bouge, le perdront. À leur tour, ils seront vieux et, je l’ai vu, encore plus seuls que le reste du monde. Alors, il n’est pas trop tard pour changer et ainsi profiter à fond des vraies joies de la vie.

Biographie de l’auteur(e)
Native de Murdochville, en Gaspésie, Diane St-Pierre y a vécu une belle enfance dans une famille de sept enfants.

Adolescente, elle a rêvé d’écrire un roman, et c’est en 2008 qu’elle publie L’Éveil. Malgré des difficultés sur son chemin, l’auteure persiste et signe son 2e roman en 2011, Façade. Elle vend presque tous les exemplaires de bouche à oreille.

L’auteure nous présente maintenant son 3e roman, Les Germaines. Beaucoup d’imagination mélangée à un peu de vécu, et voilà encore une aventure palpitante, remplie de rebondissements, cette fois dans une résidence pour personnes âgées.

Elle dédie son roman à sa sœur Micheline, décédée en janvier 2013.
« Tu étais différente de nous tous. Vive la différence! »
David et Michael, je vous aime, mes fils.
Mégane et Nathan, vous êtes mes trésors pour toujours.

Avis

Il n'y a pas encore de critiques.

Soyez le premier à laisser un avis à propos “Les Germaines”

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *